Aire d’appellation

TerroirsAOPLe cidre AOP Cornouaille est un produit unique.

Héritier du « meilleur cidre du monde » cher à Frederic Le Guyader, il est issu d’une longue tradition d’excellence et d’une recherche constante de techniques d’élaboration toujours plus sûres.

Produit sur un territoire délimité où les verger sont agrées individuellement, il répond à un cahier des charges rigoureux avec des rendements limités, une matière première 100% pur jus, une prise de mousse naturelle et des contrôles tout au long du process d’élaboration.

l’appellation AOP s’étend sur le territoire historique de la Cornouaille où sont reconnues quatre zones. C’est un cidre demi-sec qui raconte la dualité d’un pays fier, à la fois ouvert sur le mer et gardien sourcilleux d’une ancienne et impressionnante culture celtique.

Les Vallées de l’Aven et de la Laïta

Les vallées de l’Aven et de la Laïta ont fait très tôt l’objet de recherches qui ont permis d’y sélectionner de célèbres variétés de pommes à cidre. Les Cornouailles y ont le doux équilibre amertumé de ses havres tranquilles.

Le Pays de Fouenant

Il s’étend sur le canton de Fouenant, la vallée de l’Odet et le pays de Quimper. Le cidre de Fouenant se distingue par sa texture, sa force, sa « douce amèrtume » et sa couleur. Cela tient aux variétés locales adaptées à un sol qui produit des pommes de grande qualité.

Le Pays Bigouden

Le terroir traverse le Pays Bigouden depuis l‘ouest de l’Odet jusqu’à Pouldreuzic et la baie d’Audierne. Le cidre y est le reflet d’un pays rude, où la vie est partagée entre l’appel du large et la quiétude de la campagne.

La Vallée de l’Aulne

Le verger de la Vallée de l’Aulne, autrefois très étendu, au temps ou il approvisionnait Brest, abrite l’abbaye de Landevenec, pilier religieux de la Cornouaille des origines. Le cidre y est plus vif sans cependant renier de la douceur amertumée cornouaillaise.

Un commentaire

  1. Ping : l’AOP Cornouaille a 20 ans. – macgleoblog

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *