Mais qui était donc Saint Patern ? (le Saint, pas la bière)

SantPatern

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je pensait que Patern était une spécialité bretonne. C’est (d’après certains) un des sept saints fondateurs de notre beau pays. J’avais cependant en mémoire le souvenir d’une marque de bière bretonne, savoureuse, mais qui ne doit plus être produite aujourd’hui.

Or la semaine dernière j’ai eu le plaisir de découvrir Alençon et d’y dire quelques contes. Ce fut un bon moment. Pendant les temps libres j’ai pu visiter la ville et y découvrir au détour d’une rue, une pancarte indiquant un Château hôtel Saint Paterne. N’ayant pas le temps de m’y attarder, dès mon retour j’ai cherché et trouvé qu’il y a bien un autre Saint Paterne, Normand celui là et qu’il y en avait même quelques autres dont voici la liste.

Paterne de Fondi, venu d’Alexandrie à Rome, martyr à Fondi (province de Latina en Italie) où il est  mort dans un cachot vers 250-260, il est fêté le 21 Aout.

Paterne d’Eauze, évèque d’Eauze (ancien siège épiscopal avant Auch). Originaire de Bilbao, il vécut au IIIe siècle et est fêté le 28 septembre.

Patern de Vannes, évèque de Vannes, supposé mort entre 490 et 551. C’est le premier évêque attesté du diocèse de Vannes au Ve siècle. D’origine gallo-romaine, il est considéré comme étant un des sept saints fondateurs de la Bretagne**. Il est vénéré à Vannes (étape du Tro Breizh, pèlerinage médiéval des sept saints de Bretagne, depuis le Moyen-Age. Selon le calendrier des Saints Bretons il est fêté le 15 avril (ou le 21 mai en souvenir de la translation de ses reliques). Il est parfois appelé Patern l’Ancien, pour le distinguer de Paterne d’Avranches. Il est prié en cas de grandes sécheresses afin que les pluies reviennent.

Paterne de Cardigan saint solitaire du Pays de Galles, supposé mort vers 550. Fondateur de plusieurs monastères et églises dans le comté de Cardigan, il est parfois confondu avec l’évêque de Vannes ou avec celui d’Avranches. Il est fêté le 15 avril.

Paterne d’Avranches ou saint Pair, évêque d’Avranches, mort vers 563. Il est fêté le 16 avril et le 23 septembre. C’est sans doute en hommage à celui-ci que le Château Hôtel d’Alençon porte ce nom.

Paterne de Sens, martyr dans le diocèse de Sens et supposé mort vers 726. Il est fêté le 12 novembre.

Paterne d’Abdinghof (ancienne abbaye de Paderborn), évêque d’Auxerre mort à Paderborn (land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie) en 1058. Il est fêté le 10 avril.

Il existe également un Bienheureux Paterne, moine écossais menant une vie de reclus près de Paderborn, mort dans l’incendie de sa cellule en 1058 et que certains auteurs qualifient de saint. Il est fêté le 10 avril.

* Patern (ou Paterne) vient du nom latin Paternus qui signifie paternel

** Ces Sept-Saints fondateurs sont Sant Malo (Saint-malo), Sant Samzun (Saint Samson de Dol de Bretagne), Sant Brieg (Saint Brieuc), Sant Tugdual (Tréguier), Sant Paol (Saint Pol de Leon), Sant Kaourintin (Quimper) et Sant Patern (Vannes).

Et la bière dans tout ça ?

En vérité je dois confesser que hormis le Sant Patern de Vannes, je ne connaissait d’autre que … la bière Sant Patern, créée avec la bière Sant Gwenole par la Brasserie de Bretagne dans la foulée du succès de la Sant Erwan.

À cette époque j’intervenais sur la communication de la Brasserie et avec Bob Laurent, le graphiste, nous avions défini un style graphique (toujours d’actualité), imaginé de belles histoires à raconter autour des produits et trouvé l’iconographique correspondant à Sant Erwan comme à Sant Gwenole.

Pour Sant Patern, ce fut une autre affaire car il ne reste pas grand chose de l’iconographie bretonne du Ve siècle. Nous avons donc décidé de fabriquer une illustration à partir de copies de documents anciens. Il y a dans l’image pas moins de trois fragments qu’il a fallu mettre dans le bon ordre et adapter pour coller à la ligne graphique. Un joli travail dont nous sommes assez fiers et qui m’est revenu en mémoire au détour de cette rue d’Alençon.

Il y a toujours de belles histoires derrière l’image d’un produit de caractère (cette bière en était un) et à défaut d’en retrouver le parfum, j’ai mis la main sur le fichier de son étiquette, qui ne doit plus guère circuler.

EtiquStPatern

Arabat evañ re, fall eo ‘vit ar yerc’hed (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération)

29. avril 2013 par mark
Catégories: Dessins | Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.